Nous faisons appel à nos membres et aux sympathisants

En cette année 2017, notre association veut poursuivre avec ténacité son action en faveur du bilinguisme et de notre culture régionale, malgré le surcroit de difficultés que nous rencontrons et sans céder au découragement qui nous guette les uns comme les autres.

Pour cela, elle a plus que jamais besoin de votre soutien, par votre cotisation, votre abonnement, vos dons et en manifestant votre engagement concret à nos côtés.

Par nos courriers, des contacts personnels et diverses manifestations, nous ne cessons d’appeler les responsables locaux  (parlementaires, élus de collectivités territoriales) à renforcer leur implication pour notre langue et culture malgré les difficultés financières et les incidences de la réforme territoriale. C’est encore une part infime des ressources et des moyens de nos collectivités territoriales qui est consacrée  à la sauvegarde de notre langue et notre identité. Nous vous appelons tous à relayer notre action en écrivant personnellement à vos élus (parlementaires, conseillers départementaux, maires,  etc.) pour leur demander un engagement plus effectif. Prenez contact avec nous à cet effet.

Le siège de notre association est devenu le lieu de rencontre de nombreux groupements et initiatives ayant pour objectif  la promotion de notre langue et culture régionales et l’affirmation d’une entité alsacienne et mosellane. Nous y avons développé un centre de ressources et de documentation  qui diffuse nos propositions au plan local, national et même international.

Avec le peu de moyens dont nous disposons, nous montrons, à travers notre Centre Culturel Alsacien et notre revue Land un Sproch – Les Cahiers du Bilinguisme, ce que pourrait représenter une véritable mise en valeur de notre culture régionale. Il s’agit de réhabiliter une histoire tronquée, de redonner à notre région sa véritable  personnalité, d’imaginer une Alsace  du 21e siècle, conforme à la formule de René Schickele, celle du "geistiges Elsässertum", rejetant toute forme de nationalisme, ancrée dans une vison rhénane et européenne, fidèle sa tradition humaniste.

Welche Zielsetzung, welche Perspektive gibt es für das Elsass von morgen? Für uns besteht weiter dies Identität des Elsass im Zusammentreffen der französischen und der deutschen Kultur. Es ist die kulturelle und sprachliche Dualität, die das eigentliche Wesen des Elsass ausmacht. Sie eröffnet den Einwohnern des Elsass die Chance, zwei Geisteswelten zu verstehen und an ihnen teilzuhaben. In dieser Vorstellung soll das Elsass eine Brücke zwischen Frankreich und Deutschland sein, ein Bindeglied zwischen dem französischen und dem deutschen Geist! Von diesem Ideal ist das gegenwärtige Elsass zwar ziemlich weit entfernt, umso mehr bedarf ein solch ehrgeiziges Ziel einer anspruchsvollen Sprachpolitik, eines geeigneten institutionellen Rahmens, einer regionalen Gebietskörperschaft mit entsprechenden  Kompetenzen.   

Wir brauchen neue Kräfte, um den nächsten Vorstand aufzustellen. Wer sich beteiligen will, soll sich melden. Wir wollen unsere Aktion weiter entwickeln, um unsere Arbeitsmittel zu verbessern. Dies benötigt auch Ihren Einsatz mit Beiträgen und finanziellen Unterstützungen. Wir müssen zusammenhalten, damit es weiter geht.

Zweisprachig unsere Zukunft

Mer glauwe widdersch dran un fiehre unsere Kampf furt

Met frendlige Griess.

Jean Marie Woehrling

Président

Nous avons besoin de votre adhésion et de vos dons pour poursuivre notre action : les cotisations, dons et abonnements représentent les ¾ de notre budget. Toutes nos actions sont assurées par des bénévoles. Les dépenses concernent essentiellement notre local, le seul lieu consacré à notre langue et culture, et les frais de la revue.

Cotisation 2017 : 30 €

Abonnement annuel Land un Sproch : 18 €

Total : 48 €

IBAN FR76 1027 8010 0200 0206 5270 138    BIC CMCIFR2A - Crédit Mutuel Cronenbourg

IBAN : DE39662914000005134714    BIC : GENODE61BHL - Volksbank Bühl

Indiquez dans vos virement l’objet précis de votre paiement

Libellez vos chèques à l’ordre de Culture et Bilinguisme

Je fais un don de       ........ €

(déductibles de l'impôt sur le revenu à raison de 66% de son montant. Un reçu fiscal vous sera adressé).

Appelez-nous ou venez nous rencontrer dans notre permanence pour échanger et pour vous documenter : lundi à vendredi de 15 – 18h

5 bld de la Victoire à Strasbourg.

03 88 36 48 30

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Compte rendu de l’assemblée générale du 22 avril 2017

 

L’assemblée générale s’est déroulé de 14h à 16h30

Participation :

Présents 39 personnes

Procurations 98 personnes

Résolutions :

Approbation du rapport moral et du rapport d’activité : unanimité

Approbation du rapport financier et du rapport du réviseur aux comptes ainsi que des comptes et du projet de budget 2015 : unanimité

Election des membres du Conseil d’administration : les membres actuels sont réélus à l’unanimité. Deux membres supplémentaires sont élus. Le conseil se compose donc de :

Bernard BUCKENMEYER, Marc CHAUDEUR, Monique FABIAN, Robert GREIB, Jacqueline HERRGOTT, Pierre KLEIN, Jacques MARZOLF, Armand PETER, François SCHERRER, Philippe STEINMETZ, Chantal UHRING, Richard WEISS, Jean-Marie WOEHRLING.

Débats sur l’activité de l’association :

Nos orientations

Jean Marie Woehrling, président de l’association,  a rappelé les axes essentiels de l’action de l’association

- action de réflexion et de débat sur ce qu’est notre culture régionale,

- action de sensibilisation sur les problèmes et besoins de la culture régionale auprès des élus, des collectivités, des administrations, des médias, etc.

- diffusion de la revue Land un Sproch,

- gestion du centre culturel alsacien, lieu d’information et de débat sur la culture région, centre de ressources et de documentation, maison commune des associations engagées dans la promotion de la langue régionale,

- coordination avec les autres associations de la région, au plan national et au plan européen souligné que l’association avait une importante activité mais que celle-ci est le fait d’une dizaine seulement de personnes  constituant l’équipe d’animation,

- action en vue de la création de sections locales dans d’autres agglomérations de l’Alsace.

Au regard du nombre de membres effectivement engagés dans le travail militant, l’action de l’association est importante et son rayonnement réel.

Les positions défendues depuis bientôt 50 ans par l’association sont de plus en plus reconnus et acceptées. Mais l’action des pouvoirs publics  ne suit que très faiblement. Les élus reconnaissent le bien fondé de nos analyses mais n’agissent pas beaucoup.

L’association est attentive à garder une distance suffisante avec l’activité politique partisane même si elle a logiquement des sympathies pour les mouvements prônant un renforcement de l’autonomie régionale. Pour les élections présidentielles, elle a appelé à faire opposition au front national.

Les débats confirment le soutien des membres à l’action et aux orientations de la direction.

L’association bénéficie du soutien fidèle d’un certain nombre de membres et donateurs, qui permettent à l’association de conserver un équilibre financier, malgré la réduction des subventions publiques. Concernant ces dernières, pour 2017,  la Ville de Strasbourg et la Région ont maintenu le soutien à peu près à la même hauteur. Mais ce soutien reste incertain pour l’avenir.

Nos ressources

Monique Fabian insiste sur le caractère très rigoureux de la gestion de l’association. La renonciation en 2016 a une secrétaire rémunérée a impliqué une forte sortie d’argent (indemnité de licenciement) et une réorganisation en profondeur (toutes les tâches sont réparties entre des bénévoles). La réorganisation des finances etde la gestion ont pu être réalisées dans de bonnes conditions et l’association a pu trouver un nouveau rythme d’activité. Les dépenses sont comprimées : la principale dépense concerne la location du local.

Le réviseur au compte confirme cette appréciation. Les conditions de fonctionnement de l’association ont assainies.

Divers

La réunion a été enrichie par la présence d’un membre suisse et par un observateur breton qui ont évoqué leurs expériences dans leurs régions d’origine.

La réunion s’est terminée par une modeste réception qui a permis la poursuite des échanges.